c33

De bon matin, chers nous
Le soleil est encore au bord du monde et le silence demeure à la découverte d'une solitude bienveillante...
Je reçois quelques retours pour la hutte de samedi 10 septembre et j'ai envie de vous dire tout de suite qu'il y en aura une autre vendredi 16 septembre, suite à une demande "express".
Chaque rendez-vous à Puychicout est accompagné d'une intention : juste pour que l'impulsion soit entendue et transmise. Ensuite, tout est sujet à la découverte, car c'est la situation qui enseigne et qui ouvre à la vie.
L'heure du rendez-vous s'actualise en fonction de notre motivation. Un premier feu sera allumé en début d'après-midi, puis les pierres seront déposées au sein du Grand-Père Feu vers 19h. Nous avons la possibilité de ramasser du bois ensemble, de créer un lieu pour du land'art, de partager ce que nous souhaitons exprimer en ce lieu. Les projets se découvrent au fur et à mesure, de la même façon que nous marchons, loin sur la terre.

Pour que le coeur s'ouvre, il est évident qu'un travail de purification soit fait au préalable. Toute forme d'addiction liée à l'intoxication du corps et de l'esprit, toute forme d'addiction modifiant notre perception de la réalité, toute forme d'addiction créant un échappatoire sur ce que nous sommes amenés à vivre au niveau des pensées et des émotions, est un moyen de nous détourner de cette voie : "ouverture du coeur".  
Dans ce cercle de Puychicout rien n'est exigé, mais il nous est donné la possibilité de nous libérer de certains processus qui nous empêche d'accéder réellement au coeur. S'il s'agit d'une drogue, de l'alcool, d'une plante en particulier telles que le canabis ou le tabac, d'un mécanisme qui nous détourne d'une réelle connexion à la sincérité, le Grand-Père Feu, les Grands-Mère Pierres, le tertre qui accueille, nous invitent à brûler, à dissoudre et à éclairer ce qui gênent la bonne circulation de l'énergie vitale, individuelle et collective.
Bien évidemment, tout ceci s'accueille avec beaucoup de patience et c'est l'affaire de chacune et chacun. Le présent est à l'infini certes ! Et cependant, il est possible tout de suite d'être à l'infini !
Sur cette terre de Puychicout, Corinne et Henri nous accueillent. Nous sommes les bienvenus !
Xavier.