IMG_9760 - Copie

Très chers !

Chaque réunion près du feu nous donne l'occasion de nous manifester, chaque personne telle qu'elle est. Ainsi quelles que soient nos décisions de cheminer ou pas jusqu'à Puychicout, celles-ci font néanmoins partie de l'intention de départ, qui est d'ouvrir un espace pour nous retrouver, nous rencontrer, nous découvrir. Il n'est jamais anodin d'allumer un feu afin de célébrer la vie sous la forme d'une cérémonie. Il nous faut pour cela nous accomplir chacune et chacun dans notre tâche. Ainsi, nous sommes invités à prendre place et à nous créer au sein de ce cercle et dont le coeur rayonne par l'énergie du feu.

Ce lieu, cette forêt nous propose de nous joindre aux éléments si nous le souhaitons. Les mots ne sont ici d'aucune utilité car il s'agit d'une invitation dont nul ne peut en connaître la forme.

Humainement, je suis toujours déçu de ne pas pouvoir partager avec une soeur, un frère, dont je connais la sensibilité et le lien qui nous unit. Déçu aussi de ne pas pouvoir nous découvrir, nous présenter l'un à l'autre pour une première fois, surtout lorsque les intentions ont été posées.

Néanmoins toute pratique nous ouvre la voie pour être au-delà de toutes nos attentes et nos déceptions humaines. Ces pratiques ne se dévoilent pas pour rajouter de la culpabilité, de la déception au point de récolter tout un tas d'excuses. La pratique n'exige pas que l'on se rende des comptes. Personne ne doit rien à personne.

L'engagement personnel n'est pas une promesse face au monde ou à Dieu, il concerne avant tout soi avec soi, et si le chemin qui se présente ne convient pas, il est toujours possible d'en modifier la trajectoire.

Cette modification est de toute façon en relation avec l'intention de départ et si l'on prend la décision de ne pas venir à Puychicout, cela fait totalement partie de la pratique. Depuis le moment où nous nous sommes sentis appelés et celui où nous décidons de nous préserver, de rester chez soi. Cela nous éclaircit le paysage seulement si nos excuses ne viennent pas voiler ce qui vient d'être perçu. Il nous faut être sincère au plus profond, dans cette nouvelle solitude.

Les éléments de tempête ont répondu avec générosité à la situation. Merci au vent et à la pluie de nous apporter ce nouveau souffle tellement nous avons besoin de respirer et de nous abreuver, nous nettoyer. 

Ce cercle de paroles féminin a donc eu lieu à Puychicout, en relation avec toutes celles qui souhaitaient le partager, présentes ou pas. Il n'y a donc aucune déception ! Nous traversons tous des phases de transformations et certaines résistances persistent. Néanmoins l'énergie du feu et de la terre nous accompagne et c'est pourquoi les femmes sont invitées elles-mêmes à impulser et à faire cette demande pour un nouveau cercle de paroles si elles le souhaitent.

Pour ma part, je suis ouvert et à l'écoute de chaque demande à ce sujet. Il suffit pour cela d'écrire sur cette page et d'y créer un accord commun.

On peut dire ici, que cette première réunion a été l'occasion d'une première mise en route, autant pour les femmes que pour les hommes. 

Merci pour tout ça !

Xavier.