Nous ferons une hutte le vendredi 19 septembre pour se rapprocher au mieux du 21 septembre, jour de l'équinoxe. Le rendez-vous est entre 19h et 20 h et nous allumerons le feu vers 20h30, à la tombée de la nuit. 

Comme nous l'avons appris avec Laurenxa, nous ferons deux portes pour sortir du solstice et deux portes pour entrer dans les trois mois de l'équinoxe. Procéder ainsi est une façon de maintenir l'énergie et de créer aussi une continuité avec le travail de la hutte. Ce travail est une mise en conscience au présent, une connexion qui se prolonge au delà de la pratique car celle-ci permet de se fondre et d'intégrer les pensées, les émotions et les actes au quotidien. 

Il est toujours bon d'amener pour de telles réunions, du tabac séché, de la sauge, du tissu, de la laine et si vous en avez à offrir des couvertures, des bougies ou chauffe plat, du bois, des pierres, ainsi que des aliments à partager et quelques pièces de monnaies qui assureront l'achat du bois ou d'autres choses. Tout ce qu'on amène pour cette occasion fait partie de la pratique et du don de soi.

Nous faisons cette hutte le vendredi pour vous inviter aussi à aller chez Laurenxa qui ouvre son lieu le samedi pour l'Inipi de l'équinoxe d'automne. Egalement le vendredi parce que cela arrange certaines personnes pour venir et que cela nous laisse le temps de nous poser sur deux jours.

Il est bon à présent de communiquer ainsi à travers ce blog, pour que chacun y trouve son ouverture personnelle et prenne conscience de son intention en faisant la démarche d'ouvrir le blog, de lire et d'y passer un peu de temps. Ainsi, je vous propose de laisser un commentaire sous ce message si vous souhaitez venir, ou de m'écrire sur ma boite mail, cela peut faciliter la mise en place.

Si vous souhaitez amener une personne de confiance, assurez-vous qu'elle soit bien en jambe par rapport à l'alcool ou l'herbe, par respect pour elle, pour vous et le groupe. Ainsi, toute personne est la bienvenue.

Quant au blog comme pour la hutte, nous sommes tous invités à y amener notre personnalité et notre nature. Une photo, un écrit, un poème, un dessin etc...Celui-ci est comme le tertre, comme un autel sur lequel on a envie d'y déposer quelque chose pour qu'il puisse rejaillir à travers le monde et l'univers.

A tout ce qui est

Xavier.